Numéro Vert

nous appeler

Laboratoire

Labo animation

icone commentaires site web 3

053A4060Le samedi 1er septembre 2016, s’est tenue à Casablanca au Maroc, la signature de conventions entre la Clinique Les Genêts et les parties marocaines que sont la Fondation Cheikh Khalifa Ibn Zaïd, l’Université Mohamed VI et l’Hôpital Cheikh Khalifa Ibn Zaïd. Ont signé ces conventions, le Directeur Général de l’hôpital Khalifa Ibn Zaïd, M. M’hamed HARIF ; le Directeur Délégué de la Fondation Khalifa Ibn Zaïd, M. Ahmed El BAHRI et le Directeur Général de la Clinique Les Genêts, le Dr Paul Stanislas ZOUNGRANA.  

Ces conventions ont essentiellement pour objectifs  le transfert de compétences à la clinique les Genêts à travers des formations et stages professionnels, la mise en place d’un centre de simulation à la clinique les Genêts, l’organisation de missions médicales au profit de la population burkinabè et la réduction des frais d’évacuations sanitaires. Elles font suite à des conventions du même genre signées par la Clinique avec le groupe GIE Santé et Retraite et son réseau d’établissements (France), le Groupe Générale de Santé et son réseau d’établissements (France), l’Hôpital (CHU) Européen Georges POMPIDOU (Paris), l’Hôpital Saint Louis (Paris), l’Hôpital Saint Joseph (Paris), le CHU de Charleroi (Belgique), l’Hôpital Américain (Paris) et l’Université d’Abomey Calavi (Bénin).

Pour le Dr ZOUNGRANA, « C’est un réel plaisir pour la Clinique Les Genêts de travailler avec les entreprises qui cherchent résolument à donner de meilleurs soins à leurs employés qui ont besoin de soins pointus tout en maîtrisant les coûts ». En effet, depuis la création de la clinique Les Genêts, elle s’est toujours donnée pour mission d’offrir des soins de qualité dans l’optique d’être un centre de référence aussi bien au Burkina Faso que dans la sous-région. « Notre slogan, car bien se soigner doit être à la portée de tous, a toujours forgé notre combat quotidien ».

Pour bien se soigner, il faut allier, qualité du plateau, compétence du personnel et maîtrise des coûts. Les investissements colossaux réalisés, ont permis à la clinique d’avoir un plateau technique de standard international. La clinique travaille permanemment à la mise à niveau des connaissances et à l’augmentation des compétences de son personnel à travers des formations sur place et à l’étranger. C’est ainsi que plus d’une vingtaine de ses employés ont pu bénéficier de stages de formation dans divers pays (Belgique, France et Maroc) à travers son réseau de partenaires.

Avec l’appui de ses partenaires, surtout de la Belgique et bientôt du Maroc, la Clinique travaille à une maîtrise des coûts de soins, grâce à la combinaison des offres tarifaires avantageuses et à la suppression des intermédiaires. Ces partenaires l’accompagnent également dans le transfert des compétences au Burkina Faso dans une optique claire et affichée de réduire non seulement de manière drastique l’évasion des maigres ressources du Burkina mais surtout pour augmenter les capacités de prises en charge pour le plus grand nombre sur place au Burkina. Faut-il le rappeler, une évacuation sanitaire est toujours hors de prix pour nos populations. Quand elle est possible, elle doit remplir sa double mission, une prise en charge de qualité pour la personne évacuée et une maîtrise des coûts pour ne pas saigner à blanc l’entreprise de l’employé ou l’Etat burkinabè..

 

montage

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir